• Facebook Clean
  • Flickr Clean
  • Instagram Clean

Sur la proposition de Benoît Chantre, éditeur de René Girard et co-auteur avec lui d'Achever Clausewitz, j'ai écrit un essai sur l'affaire Baby Loup, publié dans Les Cahiers de l'ARM (Association Recherches Mimétiques), dont la vocation est de faire vivre la pensée de René Girard.

C'est donc avec les outils de Girard que j'ai essayé de décomposer le conflit, en défaisant les représentations archétypales que chaque camp s'est construit de l'autre.

Ce travail de fond, qui articule enquête de terrain et approche inspirée de la philosophie sociale (théories de la reconnaissance et de l'identité notamment), m'a permis de mieux comprendre ce qui m'avait initialement intéressé dans cette histoire, et a éclairé la démarche que j'avais entreprise.

Depuis que j'en ai achevé l'écriture, ce travail permet aux comédiens ou aux différents intervenants sur le projet de ressaisir l'affaire dans sa complexité. Écrit dans une langue qui se veut accessible, cet essai est aussi un outil commun avec les travailleurs sociaux qui se mêleront au projet.

Retour à Baby Loup, Contribution à une désescalade. Éditions Petra. 15 euros. Sortie en septembre 2017.

Commande possible sur le site de l'éditeur : https://www.editionspetra.fr/livres/retour-baby-loup-contribution-une-desescalade

Quatre vidéos de présentation de l'essai, tournées avec Benoît et Emmanuelle Chantre, directeurs de collection :

Une critique du livre, par Christine Orsini, philosophe et spécialiste de René Girard :

https://emissaire.blog/2017/09/26/retour-a-babyloup-contribution-a-une-desescalade/

Extrait : "Voici un livre tout à fait remarquable : exemplaire sur le plan de la méthode, associant à l’enquête sur le terrain le travail de la recherche en amont et celui de la réflexion en aval, il devrait servir de modèle à tous les journalistes d’investigation. Au-delà de sa qualité professionnelle, le livre de François Hien est de ceux qui impriment leur marque sur le lecteur, un livre qui change votre regard, non seulement sur l’objet qu’il examine, qui fut un objet de débats passionnés, mais surtout sur vous-même, que vous ayez ou non participé à ces débats. Je tiens absolument à le dire, c’est un livre qui vous rend meilleur."